Catégories
Questions-réponses

Peut-on renégocier son taux de crédit immobilier plusieurs fois ?

Peut-on renégocier son taux de crédit immobilier plusieurs fois ?

La réponse est « oui », vous avez en effet le droit de racheter ou renégocier votre prêt immobilier à plusieurs reprises. Renégocier son prêt immobilier consiste à mettre à jour les conditions de son prêt et par conséquent, réduire ainsi le taux d’intérêt global (TAEG) de votre crédit.

Quels conseils pour renégocier son prêt immobilier ?

Si l’écart entre l’ancien taux d’intérêt et le nouveau taux est faible, il vous faudra des années avant d’amortir la différence.

À noter que le rachat de prêt est bien différent d’une renégociation. En effet, cela consiste à aller voir des banques concurrentes afin d’obtenir un meilleur taux que celui de votre banque. Il est préférable de ne pas le faire à des intervalles réguliers car il entraîne des frais supplémentaires à chaque fois.

Le changement de taux se fait habituellement grâce à un avenant et les conditions initiales du contrat restent identiques. Quant aux frais de dossier, ils peuvent varier d’une banque à l’autre.

Si vous souhaitez vendre votre bien immobilier dans l’année à venir, il est conseillé de ne pas racheter votre prêt. À contrario, si le projet de vente n’est pas d’actualité pendant un petit moment alors dans ce cas-là, il peut être intéressant de racheter votre prêt.

Quel délai entre deux renégociations de prêt ?

Il n’existe plus aucun délai légal à respecter entre deux renégociations de prêt (auparavant 1 an). Comme vous l’avez compris, renégocier son prêt peut être très avantageux. Vous vous assurez de payer votre prêt immobilier moins cher, de quoi amortir à court terme les frais de dossier dont vous devez vous acquitter à la suite de la renégociation.

Catégories
Questions-réponses

Tout savoir des différents prêts immobiliers !

Les différents prêts

Il existe 3 prêts principaux :

  • Le prêt à taux fixe,
  • Le prêt à taux variable,
  • Le prêt à taux mixte.

Et chaque prêt à ses particularités :

  • Durée,
  • Taux,
  • Apport,
  • Mensualités,
  • Taux d’endettement,
  • Garanties,
  • Assurance.

Pour tout comprendre les différents prêts immobiliers, n’hésitez pas à nous contacter ! Les courtiers Ruthénois : c’est l’expert des crédits immobiliers et un intermédiaire privilégié entre les établissements bancaires et vous.

Connaître les aides pour devenir propriétaire
Besoin d’un coup de pouce pour devenir propriétaire ? Vous pouvez peut-être bénéficier de prêts d’aide à l’accession ou avantages fiscaux.

Découvrez les aides à ne pas rater pour alléger votre plan de financement :

  • Le prêt à taux zéro,
  • Le prêt action logement,
  • Le prêt à l’accession sociale,
  • Le prêt conventionné,
  •  …

Bien choisir son offre de prêt

Point de comparaison le plus connu, le taux d’intérêt n’est pourtant pas le seul chiffre à prendre en compte pour bien choisir son offre de prêt.
D’autres indicateurs doivent primer lors de la comparaison :

  • Coût total du prêt (intérêts, assurances, frais de mise en place),
  • TAEG,
  • Conditions de l’offre de prêt,

Bon à savoir

Seuls des crédits dont les montants, durées et profils identiques sont comparables. Si vous souhaitez comparer 2 durées différentes, comparez plutôt les mensualités.

Catégories
Guide Questions-réponses

Le compromis de vente, on vous dit tout !

Qu'est ce qu'un compromis de vente ?

Étape la plus importante de la transaction immobilière, la signature du compromis de vente garantit que la vente du bien va se réaliser, le compromis scellant l’accord entre l’acheteur et le vendeur. Le compromis est un contrat bilatéral entre l’acheteur et le vendeur, formalisant l’accord de principe passé entre les parties et les engageant sur les conditions de la vente. Il permet de fixer l’accord entre le vendeur et l’acheteur : Prix du bien vendu,
  • Conditions générales et particulières de la vente,
  • Conditions suspensives, dont l’obtention du financement et le détail du plan de financement (clause obligatoire),
  • Date butoir à laquelle l’acte de vente doit être signé.
C’est donc un engagement définitif des deux parties, qui doit être bien préparé.

Bon à savoir

La signature est prévue chez le notaire, si les deux parties le conviennent, sinon elle peut être faite « sous seing privé », avec un agent immobilier en agence. Le notaire s’occupe également de toutes les formalités préalables à la signature.

Les conditions suspensives

Afin de protéger l’acquéreur et d’éviter les impasses en annulant la vente, dans le cas où un évènement imprévu ou contraire empêche sa réalisation, chaque compromis de vente est assorti de plusieurs conditions suspensives.
Si ces conditions ne se réalisent pas, le compromis est annulé (si et seulement si cette annulation répond aux conditions suspensives), le dépôt de garantie est restitué et aucune réparation n’est due au vendeur.

Quelles sont les clauses suspensives ?

  • Obtention d’un prêt immobilier,
  • Obtention d’un permis de construire,
  • Réalisation d’une vente immobilière en cours sur laquelle l’acquéreur compte pour financer la transaction,
  • Absence de préemption de la mairie ou d’une collectivité publique,
  • Absence de préemption du locataire qui occupe le bien,
  • Absence de servitude d’urbanisme ou d’utilité publique grevant le bien,
  • Purge des hypothèques par le vendeur au moment de la vente,

A retenir :

  • Le compromis de vente scelle l’accord entre le vendeur et l’acquéreur.
  • C’est un document juridique et légal qui peut être rédigé par et signé chez un notaire (il est non obligatoire mais fortement recommandé).
  • Il s’accompagne de conditions suspensives qui, si elles ne se réalisent pas, peuvent annuler le compromis.
  • La promesse de vente diffère du compromis de vente : ces 2 contrats n’ont pas les mêmes conséquences pour l’acheteur et le vendeur.

Merci !

Nous revenons vers vous dès que possible !

Estimation gratuite et en - de 48 H *

Bien emprunter avec les courtiers ruthénois !

*Cette estimation n’a pas de valeur contractuelle. Un financement ne peut être accordé que sous réserve d’étude approfondie et d’acceptation de votre dossier par un organisme prêteur.

1
Type de bien
2
Votre situation
3
Votre estimation

Type de bien à financer

Votre situation

Vos coordonnées